Comment bien communiquer en public ?

Se faire de nouveaux amis, de nouvelles connaissances et bien plus, l’art de communiquer n’est pas assez mit en avant. Pourtant, nombreuses sont les personnes qui sont rapidement déçues de pleins d’occasions ou de situations dans lesquelles elles auraient pu tisser un lien ou faire passer leur message correctement. Nous confondons souvent l’usage des mots, de la parole avec la communication. Communiquer, c’est transmettre un message. Savoir bien communiquer en public est essentiel puisque c’est la base de toute relation. Dans les différents aspects de notre vie, nous sommes amenés à communiquer plus ou moins différemment en fonction des personnes face à nous.

La parole est associée à ce que l’on nomme la communication verbale et elle ne représente que 7% de la totalité de ce que nous communiquons aux autres. Le reste, et je vais en parler dans cet article, représente les 93% manquants (rien que ça !). Tu l’auras compris, les messages que nous communiquons aux autres dépendent beaucoup plus de la communication non-verbale. Quand j’écris communiquer en “public”, je parle de communiquer “avec le public”, “avec les autres” et non pas face à un public (grand nombre de personnes) spécifiquement. Toutefois, ces conseils s’appliquent dans tout types de situations.

Le sourire est la base pour communiquer en public

Pour illustrer cet argument, je vais prendre un exemple fou : imaginons que tu es le plus grand meurtrier de la planète et que tu te balades incognito dans un coin de rue, que tu croises une personne (qui ne t’a pas reconnue) en souriant. Cette personne te jugera selon cet aspect du sourire et elle te considérera comme une personne sympathique et il y aura plus de facilité à engager une conversation. C’est prouvé par des chercheurs et c’est d’ailleurs vrai tout (ou presque) se joue lorsque nous rencontrons des personnes pour la première fois.

La posture pour communiquer en public

Deuxième aspect non-verbal dans la communication : la posture !
On y fait pas vraiment attention puisque c’est de l’ordre de l’inconscient mais en étant plus conscient de cet aspect, tu auras ainsi plus de facilités à “connecter” avec les autres mais aussi à voir si une personne avec qui tu discutes est engagée ou nous dans la conversation.
Le principe ? il est très simple :

3 postures différentes sont souvent observées. Lorsque tu échanges avec une personne et que celle-ci a une posture éloignée et vers l’arrière. Ce que tu communiques l’effraie ou ne l’intéresse pas. Vice-versa, lorsque l’on te parle d’un sujet qui ne t’intéresse pas, tu montres facilement et s’en t’en rendre compte des signes en t’éloignant (ou en orientant ta posture vers une autre personne ou un groupe non loin de toi).

Ensuite il y a la posture droite qui peut se traduire par une situation où le courant est normal, la transmission du message s’effectue, mais sans plus. Ce type de posture est observé lors de relations plutôt formelles, lorsque toi et moi nous nous adressons à des personnes que nous ne connaissons pas dans les détails (certains collègues de travail, supérieur hiérarchique ou des inconnus par exmple).

Enfin, il y a la posture rapprochée et la c’est le jackpot puisque la personne est intéressée par ce que tu lui communique.

Tout de même cela peut se faire avec des personnes avec qui tu n’est pas très proche, cela signifie que tu as créé un rapprochement avec la personne. Typiquement, la posture rapprochée peut s’observer lorsque l’on délivre des secrets à quelqu’un : l’importance du message est telle qu’elle génère un engagement pour la personne en face qui désire en savoir plus, donc automatiquement elle se penchera vers toi (ou inversement!).

Communiquer en public : le regard

Le regard est un problème fréquent. Beaucoup de personnes ont cette habitude de détourner le regard lorsque l’on s’adresse à eux (moi aussi!), pourtant le regard fait partie d’une grande partie de la totalité de notre communication. Les expressions du visage et le regard en disent long sur une l’attitude d’une personne à un moment donné.

Mais comment faire alors ?

Une des astuces un des astuces que je peux te recommander est de ne pas observer directement la personne. Jeter un coup d’œil au niveau des cheveux, des oreilles ou bien entre les yeux si le regard peut te déstabiliser. Attention, je ne dis pas qu’il faut regarder la personne en face sans arrêt. Cependant, plus le regard est orienté vers la personne en face, plus son jugement à ton égard sera apprécié. Alors, prêt à tenir le regard ? 🙂

Le style vestimentaire

Il représente un des aspect de notre communication. Par exemple il est assez facile de deviner un fan d’un style de musique en particulier rien qu’en observant ses habits. Bien-sûr ce n’est pas le cas pour tout le monde.

En fait communiquer via les vêtements, c’est comme si on laissait les vêtements parler à notre place. Par exemple si je suis habillé comme un basketteur dans la rue ou au marché. Dans un langage indirect, je communique aux autres ceci : “Je suis un basketteur, je fais du basket et j’aime ce sport”.

Tu vois là où je veux en venir ?
Il est important de savoir que plus tu seras habillé de façon élégante, et plus tu auras de facilité à communiquer. Inversement, moins tu seras élégant ou élégante et moins feras attention à ce que tu communique, c’est la triste réalité.

Je ne dénigre pas du tout le fait de porter des vêtements de sport est repoussant, hein ? Des habits propres reflètent une bonne perception chez les autres.

Et la parole dans tout ça ?

La communication verbale ne représente qu’un tout petit pourcentage. Il est donc normal de ne pas s’intéresser à ce sujet.

Mais non, bien évidemment que tout compte, même les mots…

Par rapport à la communication verbale, l’intonation de la voix va jouer un grand rôle. . Si tu recherches un moyen de faire rire les autres, tu n’as qu’a changer ton intonation. Si le ton de ta voix est très différente par rapport à ton apparence, cel à toujours tendance à déclencher le rire.

Autre point important et toujours en lien avec cette intonation : il faut savoir la gérer en fonction des situations. Si tu es dans un concert de musique et que tu as une intonation similaire à celle avec laquelle tu as l’habitude de parler, tu communiqueras mal.

Plus il y a du bruit et plus tu devras augmenter le ton de ta voix (c’est logique).

Si tu as lu jusqu’ici je t’en félicite et je suis certain que tu pourras déjà passer au stade supérieur.

Dernière astuce, essaie d’augmenter un peu plus le ton de ta voix lorsque tu parles. Souvent on nous fait le remarque de ne pas parler assez fort. C’est difficile à évaluer puisqu’on ne s’entend pas de l’extérieur quand on parle. En bref, augmente un peu plus le ton si c’est ton cas.

A toi de jouer futur speaker ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *