Comment surmonter les critiques dévalorisantes ?

En voilà un soucis que l’on peut rencontrer dans la vie de tous les jours. Les critiques dans le but de détruire l’autre se manifestent souvent d’ailleurs. Cependant, on ne se pose pas souvent la question de savoir pourquoi les personnes agissent de la sorte ni de s’intéresser à comment nous pouvons surmonter ce genre d’agissements.

Au travers de cet article, vous allez non seulement comprendre comment se manifeste la tendance à vouloir critiquer, mais aussi connaître les solutions applicables pour pouvoir les surmonter.

Cet article a pour but de vous aider et la qualité des conseils apportés est directement issue de mes expériences personnelles ainsi que de remarques faites par des psychanalystes sur la question. Les conseils s’adaptent à différentes situations, cela peut très bien concerner des critiques observables au sein de votre vie professionnelle qu’au sein de votre vie privée.

En comprenant le mécanisme psychologique qui en résulte

Tout d’abord, ici on se focalise sur une forme particulière de critique : la critique dévalorisante (ou négative, destructrice). A la différence de la critique constructive. La critique dévalorisante pour principal objectif de rabaisser la personne en face en se basant sur un comportement que la personne critiquée a adopté.

Il faut savoir que les personnes qui critiquent de cette façon, ne s’en rendent même pas compte. Cela peut être lié à leur personnalité. En fonction de tel ou tel type de personnalité, il se peut que des personnes soient plus facilement amenées à dévaloriser les autres. Par exemple, les personnes égocentriques (très tournées vers elles-mêmes) vont plus facilement vous critiquer. Idem pour les personnes extraverties, leur besoin de vouloir s’exprimer peut se manifester dans un but unique de critiquer, seulement pour se sentir vivants.

Parce que critiquer, selon des psychanalystes, c’est aussi “projeter à la personne critiquée ce que nous n’aimons pas en nous.” C’est d’avoir l’opportunité d’exister et de se valoriser en rabaissant les autres.

Malheureusement, les personnes qui critiquent le plus peuvent l’être car ils sont conditionnés dans un environnement où la critique dévalorisante est quelque chose de tout à fait normal. Si les gens avec qui nous passons du temps chaque jour : notre famille, nos amis, simples connaissances vous font part de leurs insatisfactions et de critiques sur d’autres personnes, eh bien non seulement quelque chose ne va pas dans leur vie mais en plus, ils vous conditionnent à devenir une personne qui critique régulièrement.

En restant soi-même, peu importe la gravité de la situation

S’il faut retenir quelque chose d’essentiel, je dirai même de primordial, c’est de rester soi-même. C’est la meilleure façon de réagir face aux obstacles sur son chemin. Il est dommage qu’encore aujourd’hui, nombre de personnes ne se connaissent pas encore ou pas assez bien, que ce soit par peur de s’assumer ou par pure ignorance. Pour moi, la plus grande source de tous conflits et la chose la plus contagieuse sur cette terre est le fait de ne pas être soi-même et de s’assumer.

La jalousie, la frustration et j’en passe… Tout cela naît du fait que vous ne vous connaissez pas assez bien. C’est de là que la critique fait surface puisque vous cherchez un sens à votre injustice. Pour trouver un sentiment justice, il faut commencer par être juste avec soi.

Donc en restant soi-même et en accord avec vos valeurs, vous n’allez pas être amenés à critiquer dans le but de discréditer une personne. Le plus important, c’est que vous allez réagir efficacement face aux différentes menaces que vous risquerez de subir.

En fait, il faut voir cela comme un cercle vicieux :

Si je critique une personne, c’est parce que je ne me connaît pas assez et la personne en face va recevoir cette décharge émotionnelle négative. Arrivé jusque là, deux décisions possibles pour la personne critiquée : Soit elle réagit de façon mécanique pour se défendre en répondant puisqu’elle aussi, n’arrive pas à rester elle-même. Soit, elle ne réagit pas directement mais en réfléchissant, car elle sait pertinemment que ces critiques ne reflètent pas sa réalité puisqu’elle se connaît.

J’insiste fortement sur le fait de bien se connaître et de se comprendre pour ne pas tomber dans le piège. Évidemment, il est beaucoup plus compliqué de subir que de critiquer. La connaissance de soi reste et restera une arme très puissante qui vous servira, à surmonter ces choses que vous risquez mais que vous ne méritez pas de subir.

En prenant des décisions tout en restant dans l’action

Très important pour éviter de se rabaisser après avoir entendu des remarques dévalorisantes : prendre des décisions. En prenant des décisions, cela donne l’ordre à votre cerveau d’aller dans une direction et de ne pas rester statique. En restant immobile vous allez avoir le sentiment que les choses n’avancent pas.

Par exemple, si dans un travail de groupe, on vous a reproché de pas avoir fourni assez d’efforts et de temps, prenez la décision d’en parler avec le groupe concerné. Si jamais votre réaction n’est pas acceptée par les membres du groupe (Oui ça sent le vécu) eh bien, parlez-en a votre supérieur hiérarchique ou au responsable des travaux par exemple.

L’important ici, est de vous expliquer qu’il faut toujours prendre une décision pour aérer votre mental d’informations négatives. De plus, se dire que ces critiques vont cesser va vous aider à aller de l’avant plus facilement et de garder un état d’esprit optimiste. Alors prenez des décisions intelligentes pour trouver des solutions.

Qui dit décisions dit forcément actions. En étant toujours actif vous prouverez votre enthousiasme et votre compassion aux autres et cela vous servira de réponse face aux critiques.

Quelqu’un dit du mal de vous ? Répondez par l’action, faites des choses utiles et concrètes et oubliez ce sentiment d’avoir envie de répondre à la critique.

Les personnes qui vous feront des remarques n’auront que pour seule arme la parole pour vous déstabiliser. N’oubliez pas que ce sont des personnes qui ont un sentiment de regret ou de frustration comme je l’ai expliqué précédemment. Donc la meilleure façon de répondre est de se taire et d’agir.

Le dernier élément de réponse aux critiques : Ignorez-les

Les lions ne chassent pas les mouches

C’est l’élément essentiel mais j’ai laissé le meilleur pour la fin. Bien évidemment qu’il faut ignorer les remarques. En répondant, vous donnerez raison à l’autre et c’est son objectif, quoi que vous disiez, il y aura toujours un retour sur vous.

Le meilleur moyen d’y faire face est d’ignorer, comme si vous n’étiez rien. J’aime beaucoup la citation sous l’image légèrement au-dessus.

Je l’ai découverte lors d’une publication sur Instagram d’un entrepreneur que j’apprécie. Et depuis, j’applique cette citation lorsque cela m’arrive. La citation connue est “aquila non capit muscas” en Latin (L’aigle ne chasse pas les mouches) : Lion ou Aigle, tous deux sont des prédateurs, ils ont un commun et unique objectif à accomplir : Traquer leurs proies.

Soyez comme eux, concentrez vous sur l’essentiel et ne portez aucune attention envers les mouches. La plupart des critiques, remarques que l’on vous fera ne représenterons qu’un petit détail, un faible pourcentage. Beaucoup de personnes s’attardent sur ces petits détails gênants qui les maintiennent toujours au même endroit. Vous disposez maintenant des réponses pour surmonter ces choses insignifiantes.

S’il y a une dernière chose à retenir, c’est que personne ne sait vraiment qui vous êtes intérieurement, vous êtes les seuls à le savoir. Cela veut dire que critiquer sévèrement revient à vous dévaloriser seulement sous un petit angle qui est insignifiant. Comme la personne en face n’a aucune idée de ce dont vous êtes réellement capable, Laissez-la jouer son meilleur rôle.

2 commentaires sur “Comment surmonter les critiques dévalorisantes ?”

  1. Incroyable discours, tout et parfaitement détailler c’est incroyable comment cela fait réfléchir ! Vraiment beau travail💪😍
    Ps : j’adore la citation🤩

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *