Timide ou phobique : Quelles différences ?

Dans ce court article, nous allons voir quelles sont les différences de comportement chez les personnes timides et les personnes phobiques. Nous avons souvent tendance à ne pas faire la différence ou à confondre ces deux tempérament.

En France, 50% des personnes déclarent être timides dans certaines situations. Comment peut-on définir la timidité d’un côté et la phobie d’un l’autre ?

La timidité et souvent caractérisée par la peur d’échouer dans des situations bien précises. La phobie sociale et les phobies en général, ce n’est pas la même chose.

La phobie se vit plus mal que la timidité

Les personnes phobique sont les personnes qui ont tendance à cacher leur trouble. Vouloir contourner une situation ou cacher un trouble, c’est ce qui caractérise une personne phobique. Les personnes phobiques ressentent des symptômes tellement intenses qu’il est incapable pour elles d’en parler à des proches, à contrario des personnes timides.

La personne timide peut devenir phobique au moment où elle commence à rejeter les situations dans lesquelles elle n’est pas à l’aise. Comme je l’ai expliqué ci-dessus la personne phobie est une personne qui rejette, pas n’assume pas ses troubles.

L’impact du monde sur les personnes timides et phobiques

La personne qui souffre d’une phobie lorsqu’il y a du monde autour. C’est la présence des personnes autour qui provoque ses symptômes caractérisés par une peur intense. Pour la personne timide ses symptômes sont moins important, ils apparaissent à des situations précises.

Il y a des situations où la présence de personnes ne provoque rien tout comme elle pourrait fortement affecter la personne timide : un entretien, un rendez-vous important

La personne timide elle est capable de faire face à ses peurs tandis que la personne phobique aura beaucoup plus de mal. Quoi qu’il en soit il faut garde en tête qu’il est possible de s’en sortir.

La pression du temps pour les timides est différente pour les phobiques

Timide ou phobique : les deux sont très souvent sous pression du temps. Les timides stressent et anticipent des scénarios négatifs quelques heures ou quelques jours avant un événement.

Le scénario imaginé par une personne phobique est source de beaucoup plus de stress.

La particularité des personnes phobiques c’est que celles-ci anticipent les événements plusieurs mois à l’avance. Une grande partie d’entre-elles anticipe constamment les événements et c’est la difficulté à supporter lorsque l’on est phobique.

J’ai dédié une vidéo à ce sujet sur ma chaîne YouTube : https://youtu.be/ouyfWESbvVo.
Si cet article t’a été, n’hésite pas à faire des remarques dans l’espace commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *